Les pertes de sang

TOUTE PERTE DE SANG, quelque soit son origine, doit conduire chez un vétérinaire.

Il peut en effet s'agir :

  • de sécrétions pigmentées de rouge/ brun au niveau du nez et des yeux que l'on appelle la porphyrine. Si ces traces rouges sont normales au lever,elles ne le sont pas quand elles deviennent excessives et il faut s'inquiéter. Cela peut être le signe d'un souci de santé plus important lié au stress ou un problème d'alimentation inadaptée.

  • d'un problème grave lié au cerveau quand il y a perte de sang par les oreilles (tumeur ou autre) 
  • d'une infection urinaire (qui sera traitée par des antibiotiques)

  • d'une infection de l'utérus dont l'origine est la bactérie mycoplasme

  • d'une tumeur de l'utérus

L'infection ou tumeur de l'utérus fait partie de ces maladies "courantes" chez les rates âgées. On les rencontre assez fréquemment et personnellement, j'ai eu deux rates qui malheureusement, en sont décédées à une 20aine de mois.

Pour mes deux rates, mon vétérinaire avait prescrit un antibiotique, mais le problème, c'est que l'infection et les pertes de sang (qui ne sont absolument pas naturelles chez une femelle rat) affaiblissent l'animal et que l'opération n'est pas toujours envisageable et assez compliquée vu la taille de l'animal. Il y a risque important d'hypothermie.

Pour Etoile, notre première rate, il n"y avait pas de perte de sang, mais une grosse boule au niveau de l'utérus. Elle avait eu un antibiotique et un anti-inflammatoire. Mais la maladie affaiblit beaucoup le rat, ce qui conduit souvent à son décès. Etoile est décédée au bout de 3 semaines de traitement.

Pour Eclair, il y avait des pertes importantes de sang et une belle infection avec du pus. Elle a eu un antibiotique et des injections pour mettre ses ovaires au repos. A chaque perte de sang, elle était de plus en plus affaiblie. On ne pouvait pas l'opérer, elle était beaucoup trop faible, et on a cru à maintes reprises que c'était la fin quand elle était couchée à plat sans force. Elle a lutté pendant 3 mois avant de s'éteindre définitivement. L'infection n'a pas réussi à régresser et les pertes de sang sont devenues de plus en plus importantes et malodorantes.

Petite recherche faite sur le net au sujet de l'infection de l'utérus :

Les mycoplasmes sont des petites bactéries ubiquitaires, dépourvues de paroi. La plupart d’entre eux sont des hôte-spécifiques qui causent des maladies chroniques à évolution lente chez les animaux. Dans notre cas, nous sommes face à deux espèces : Mycoplasma hominis et Mycoplasma genitalium causant les infections au niveau uro-génital. Citons également Mycoplasma pneumoniae, du même groupe, qui attaque principalement les voies respiratoires. Elles sont souvent en association avec d’autres bactéries.

Ces bactéries, cependant fragiles, sont capables d’interagire avec le système immunitaire de l’hôte qu’elles occupent. De ce fait, elles échappent à la surveillance et prolifèrent. La détection est donc très difficile.

Autre difficulté rencontrée, les mycoplasmes, de part leur structure peu commune, sont résistants à certaines catégories d’antibiotiques.

Source des informations : http://www.edit-rat.com/rubriques/v%C3%A9to-rat

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×